Saint-Calais Suicide : l'hôpital de Saint-Calais hors de cause mais...

L'inspection générale des affaires sociales (IGAS) a rendu son rapport sur le centre hospitalier. Le but : éclairer les circonstances du suicide d'un cadre de santé, en juillet 2016.

08/02/2017 à 16:28 par Maxime Davoust

 -
L'hôpital de Saint-Calais était visé par une enquête.

Le document était attendu depuis plusieurs mois. Après le suicide d’un cadre de santé infirmier, travaillant pour le centre hospitalier de Saint-Calais, une mission de contrôle avait été confiée à l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) par le ministère de la Santé.

Les organisations syndicales avaient réclamé le droit d’y avoir accès, pour tous, et demandé une réponse de la part de l’État.

Ce rapport est désormais rendu public. La rédaction en dévoile quelques éléments (il est visible en intégralité sur le site de l’IGAS).

Ni défaut, ni faute

Dans une lettre expliquant son geste, celui qui s’était donné la mort avait accusé sa hiérarchie.
Il apparaît aujourd’hui que la direction de l’hôpital est mise hors de cause par l’IGAS.
Il est en effet indiqué dans la note de synthèse :

Il n’a pas été relevé de défaut d’organisation de l’établissement, ni de faute ou décision inappropriée de la direction le concernant.

L’IGAS a constaté plus généralement « l’existence d’un dialogue social non conflictuel pour ce qui a trait au fonctionnement institutionnel ». Ce qui ne serait pas le cas pour la gestion des situations individuelles.

Les inspecteurs relèvent un absentéisme inférieur à la moyenne nationale, mais une « forte hausse du nombre de journées d’absence pour le CHSC en général et pour son service de soins de longue durée en particulier. »

Des mesures préconisées

Des dysfonctionnements ont été relevés sur deux points : la mobilité interne « perçue comme une pression ou une sanction », et l’instabilité des plannings, « un problème soulevé de manière générale dans les hôpitaux ».

L’IGAS a ainsi émis plusieurs recommandations, notamment en faveur des droits du personnel et des formations renforcées.

Consternation à la CGT

L’Union Syndicale Départementale CGT Santé et Action Sociale de la Sarthe a rapidement réagi suite à la publication du rapport. « C’est l’incompréhension et la consternation ! », lâche-t-elle dans un communiqué.

Pas un mot sur le harcèlement ! Malgré les accusations argumentées du défunt, la direction est innocentée ! Les enquêteurs reconnaissent de nombreux dysfonctionnements et l’existence de risques psychosociaux mais les expliquent par des décisions nécessaires pour redresser l’établissement.

Selon la CGT, les recommandations (au nombre de 9) sont « très loin de répondre au malaise existant au sein du CH de Saint Calais ».

La déception et la colère sont énormes parmi les salariés. L’impunité à l’encontre de la direction semble perdurer malgré les nombreux témoignages et constatations. De quel soutien peut-elle encore bénéficier pour ne pas être portée responsable malgré des preuves accablantes à son encontre ?

« Déni de justice »

Le syndicat dit avoir porté beaucoup d’espoirs dans cette mission de l’IGAS. « Manifestement, aujourd’hui, le constat est sans appel, les services du ministère privilégient la gestion comptable à la gestion humaine. La santé et la vie des personnels ne semblent pas être la priorité de nos gouvernants ! »

La CGT dénonce ce qu’elle qualifie de « déni de justice » :

Elle appelle les salariés de l’hôpital de Saint-Calais à réagir et demande aux services de l’État de prendre toutes leurs responsabilités afin que cet établissement retrouve toute sa sérénité avec le départ de la directrice.

Volet judiciaire : les plaintes classées sans suite

Par ailleurs, des plaintes avaient été déposées pour non assistance à personne en danger et harcèlement moral. La direction de l’hôpital avait également porté plainte, notamment pour des menaces.
Quelques jours après la remise du rapport, la nouvelle est tombée, mardi 7 février : l’affaire a été classée sans « sans suite » par la justice.

72120 Saint-Calais

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter