Château-l'Hermitage Les indemnités des élus ont fait débat au conseil communautaire de Sud Sarthe

Avant d'entrer dans le vif des sujets communautaires, les trois communes désirant quitter Sud Sarthe ont affirmé une nouvelle fois leur position. Ambiance !

08/02/2017 à 14:44 par jimmy.charlot

François Boussard (au centre) et (à sa droite) J-François Cointre, en désaccord sur les indemnités. -
François Boussard (au centre) et (à sa droite) J-François Cointre, en désaccord sur les indemnités.

Le 2e conseil communautaire de Sud Sarthe, consacré à la mise en place des commissions et au vote des indemnités des président et vice-présidents, a permis dès le début de la séance aux trois maires des communes de Cérans-Foulletourte, Oizé et La Fontaine-Saint-Martin de réaffirmer leurs vœux de départ vers de nouveaux horizons.

Procédure dérogatoire

« Rien a changé sur nos intentions. On a toujours la volonté de partir »

a indiqué Gérard Dufour, maire de Cérans en guise de préambule.

« On a engagé une procédure dérogatoire le 3 janvier. J’espère qu’on sera entendu », ajoute Jean-Claude Boiziau, maire d’Oizé. Avec Christophe Libert, premier magistrat de la Fontaine-Saint-Martin, les trois élus ont remis au président Boussard un exemplaire de leur délibération prise le 3 janvier dernier actant leur voeux de sortie de Sud Sarthe. Rappelons que Cérans-Foulletourte souhaite rejoindre la CdC de Val de Sarthe, Oizé et La Fontaine, le Pays Fléchois. En spectateur, le reste de l’auditoire communautaire a assisté à la scène sans dire un mot.

Baisse des indemnités

Le vote des indemnités de fonction du président et de ses 9 vice-présidents, morceau consistant de l’ordre du jour, n’a pas manqué de faire débat. Lequel a été engagé par le président, François Boussard.

>>> A LIRE AUSSI : retour sur la soirée d’élection <<<

« Au titre de l’année 2016, j’ai fait le calcul des indemnités des élus pour les 3 communautés de communes. On arrivait à 138 963 €. Je souhaite que cette enveloppe soit réduite de 20 % pour 2017. Soit 112 000 € à répartir entre le président et les vice-présidents »

résume le président d’emblée.

Le maire de Château-l’Hermitage, Jean-François Cointre, a prôné la rigueur. « Avant, avec les 3 CdC on avait 3 présidents et 16 vice-présidents. Aujourd’hui, on n’a plus qu’un président et 9 VP. On doit donc réduire les indemnités de 50 %. Comment justifier l’augmentation des vice-présidents par rapport à avant alors qu’ils sont spécialisés dans un domaine. C’est un mauvais signal qu’on envoie. »

Approfondissez le sujet en lisant notre édition papier du vendredi 10 février 2017.

Suivez-nous aussi sur Facebook, en cliquant sur “J’aime”.

72510 Château-l'Hermitage

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter