Les questions de la minorité municipale au conseil du Lude

Lors du dernier conseil, la minorité municipale a interpellé les élus de la majorité sur plusieurs dossiers dont celui de la nouvelle communauté de communes Sud Sarthe.

08/02/2017 à 15:20 par jimmy.charlot

Les élus de l'opposition ont, comme à leurs habitudes, interpellé la majorité sur plusieurs sujets. -
Les élus de l'opposition ont, comme à leurs habitudes, interpellé la majorité sur plusieurs sujets.

« Le fonctionnement de la nouvelle com-com nous inquiète dans la perte de démocratie qu’elle amène : les maires ou 1er adjoints auront le monopole des décisions. Nous avons d’ailleurs pu remarquer les oppositions que cela entraîne lors de la réunion publique d’investiture », a indiqué Patrick Corvaisier, chef de file de la minorité.

Cumul des mandats

S’adressant à Béatrice Latouche, fraîchement élue 6e vice-présidente de la nouvelle intercommunalité, Roland Frizon a déclaré

« avec votre emploi salarié et vos 3 mandats, vous êtes souvent absente des réunions. Comment ferez-vous pour honorer ces nouveaux mandats qui vous engagent sur un plus vaste territoire ? »

Réponse de l’élue. « Comment pouvez-vous dire que je suis très absente. Je suis présente là où je m’engage ! ». D’ailleurs, l’élu de la minorité acquiesce. « Je ne saurais pas vous dire quelles réunions vous avez manqué. »

« J’ai sollicité un poste de vice-président pour une question de parité et de moyenne d’âge dans le bureau. De plus, en tant que conseillère régionale, il me semblait intéressant d’avoir un œil sur les dossiers des mairies. Enfin, il y a la perspective du départ du maire de la communauté de communes dans quelques mois. Oui j’ai trois mandats et je me pose aujourd’hui la question de l’arrêt de mon activité professionnelle. »

>>> A LIRE AUSSI : après les vols près du Lude, les deux jeunes restent en prison <<<

En matière de santé, la minorité s’est interrogée sur le statut de la ville de Lude. « Il semble qu’elle ne soit pas touchée par la désertification médicale. Que dit l’ARS à ce sujet ? ».

En l’absence du maire, retenu à Paris ce soir-là, c’est Jean-Louis Yvernault qui s’est chargé de répondre. « Monsieur le maire a appelé l’ARS et il en ressort que Le Lude et Luché-Pringé ne sont pas situés en zone déficitaire. » « C’est une incompréhension. C’est aberrant », s’insurge Patrick Corvaisier. La commune compte actuellement 3 médecins en activité.

Approfondissez le sujet en lisant notre édition papier du vendredi 10 février 2017

Suivez-nous aussi sur Facebook, en cliquant sur “J’aime”.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter